Les détecteurs de métaux ont connu un grand engouement ces dernières années. D’un côté, de plus en plus de personnes se sont intéressées à la détection, transformant ainsi cette activité en passe-temps. De l’autre, l’évolution de la technologie a fait que l’usage des détecteurs s’est diversifié avec le temps : en médecine, chez les militaires, dans l’archéologie… Vous débutez en détection ou bien êtes-vous un professionnel avéré ? Voici les meilleurs détecteurs de métaux du marché ainsi qu’un rappel de tout ce que vous devez savoir avant de choisir le vôtre. 

Comment choisir un détecteur de métaux ?

Trouver le meilleur détecteur de métaux pour soi exige un certain de réflexion. Il faut savoir aussi comparer les nombreuses offres qu’il existe sur le marché. Car oui, ce ne sont pas les marques et les modèles qui manquent de nos jours. Chaque produit possède ses propres particularités. Toutefois, il existe des facteurs essentiels à garder en ligne de mire dans le choix de ce genre d’appareil.

Les différents types de détecteurs

À ce jour, il existe trois types de détecteurs de métaux sur le marché. Il s’agit d’un critère déterminant à prendre en compte dans votre choix. Comprenez que chaque type de détecteurs de métaux répond à des exigences bien particulières.

Les détecteurs “very low frequency”

Les détecteurs VLF représentent les types les plus répandus du marché. Le sigle VLF est une contraction de « very low frequency » et fait référence à la fréquence d’émission de ces appareils. Ils se composent de deux bobines qui font respectivement office d’émetteur et de récepteur. Le signal envoyé se situe en dessous des 100 kHz et produit un champ magnétique. Lorsque ce dernier connaît des distorsions, cela voudra dire que le détecteur a repéré un objet métal. On retrouve sur le marché des détecteurs VLF basses fréquences, avec un signal inférieur à 8 kHz et des détecteurs VLF hautes fréquences qui fonctionnent entre 12 à 18 kHz. Leur différence : le premier est moins sensible à l’effet de sol et se montre moins efficace dans la détection. 

Les détecteurs PI

Les détecteurs à induction pulsée sont un tout autre genre de détecteurs de métaux. Contrairement aux détecteurs VLF, les détecteurs PI (pour Pulsion Induction) ne sont munis que d’une seule bobine. Plus avancés technologiquement, ils souffrent moins des effets de sol et offrent de meilleurs rendements en termes de détection sur n’importe quel type de terrain : plage, terrain humide, etc. Certains modèles de détecteurs PI, les plus performants, sont capables de sonder jusqu’à plusieurs mètres de profondeur, tandis que certains ne vont pas au-delà d’une trentaine de centimètres.

Les radars de sol

Le radar de sol est le dernier type de détecteur que l’on trouve sur le marché. Toutefois, il est réservé à une utilisation strictement professionnelle. D’autant plus que son utilisation nécessite de connaître la géologie et la minéralogie. Le radar de sol est capable de fournir une imagerie 3D du sol avec tout ce qu’il contient. 

Nos critères de choix

Outre le type de détecteur de métaux, il existe quelques critères à ne pas négliger pour déterminer le meilleur appareil qui vous conviendra. Il s’agit en effet de trouver un détecteur à la hauteur de vos exigences. 

Commençons par la puissance du détecteur qu’il vous faut. Ce critère vous guidera directement vers les types de détecteurs adéquats. Toutefois, veillez à toujours prendre votre niveau de connaissance dans le monde de la détection. Si vous êtes un novice, il n’est pas nécessaire de s’orienter vers un modèle ultra performant. Il existe sur le marché des modèles parfaits pour des débutants qui aident à s’initier. 

Second critère de choix : la discrimination. Chaque détecteur possède sa propre capacité de discrimination. Celle-ci est utile pour déterminer la nature d’un objet métallique, et permet ainsi de procéder de manière sélective à l’élimination des objets détectés qui ne sont pas forcément une cible. 

Le troisième critère concerne la correction d’effet de sol. Il détermine la capacité du détecteur à être sensible ou insensible aux interférences du sol. L’appareil peut parfois interpréter de faux signaux à cause de perturbation. Les bons détecteurs en sont moins touchés. 

Les autres critères que nous conseillons de garder à l’œil sont la polyvalence du détecteur de métaux, le type de terrain sur lequel il sera utilisé et son utilisation générale (usage ponctuel, usage répétitif, etc.).

Que peut-on chercher avec un détecteur ?

Un détecteur de métaux sert avant tout à retrouver des objets en métal. Les technologies qu’il embarque le prédestinent à de multiples usages et donc à de nombreux types de recherche. Dans l’univers militaire, les détecteurs de métaux servent à trouver des mines et à les désamorcer. En médecine, ils peuvent servir pour repérer des fragments de métal logés dans le corps d’un patient. Dans le monde de la détection, un détecteur peut déterrer toutes sortes de pièces métalliques : bouton, pièce de monnaie, etc. Toutefois, il faut que vous sachiez qu’au début, vous trouverez aussi beaucoup de déchets métalliques. Avec de la chance et du flair, on retrouve des trésors cachés et enfouis. 

Les 3 meilleurs détecteurs de métaux pour débutant

Le détecteur Garrett ACE 250 est le parfait outil pour débuter dans la détection. Retenez bien le nom de la marque « Garrett », car il est synonyme de qualité. Ce modèle fait sans doute partie des plus vendus du marché. Et pour cause, il comble parfaitement tous les besoins d’un novice. Le détecteur possède un écran de contrôle à partir duquel son utilisateur peut visualiser toutes les informations lors de la détection. Le constructeur a pensé à le rendre aussi intuitif que possible. Son système multi-sons indique avec facilité la découverte d’un objet métallique. Avec ses 5 modes de recherches, rien n’échappera à son utilisateur. Un mode tous métaux est prévu par le fabricant. Le Garrett ACE 250 embarque un NOTCH, un pin point et un indicateur de profondeur.

La deuxième place revient à un autre modèle du fabricant Garrett, le Garrett ACE 150. Ce détecteur d’entrée de gamme est certes moins performant que l’ACE 250, toutefois, il reste un excellent modèle pour s’initier à la détection, voire même à en faire un loisir ou une passion. Ce modèle se démarque par la bonne discrimination qu’elle offre. Toutefois, si l’on souhaite tirer parti de sa puissance, il faudra mener la détection sur un sol relativement dégagé. Le Garrett ACE 150 plaît pour sa simplicité. On se retrouve rapidement dans les boutons et réglages qu’il faut faire. Malheureusement, il fonctionne avec des piles. Il aurait été parfait avec une batterie rechargeable. 

Le Bounty Hunter Lone Star Pro peut-être un allié de choix dans la détection pour un débutant. Très simple d’utilisation, ce modèle ravit par ses nombreuses fonctionnalités. Son fabricant a tenu à fournir un appareil prêt à l’emploi dès sa première prise en main. Les seuls paramètres à garder en tête sont : la discrimination, l’effet de sol et le notch. Comme ses concurrents, le Bounty Hunter Lone Star Pro dispose d’un écran LED censé fournir toutes les informations liées à la détection en cours. Son look donne à son utilisateur des airs de pro, car oui, l’appareil est extrêmement bien fini. 

Les 3 meilleurs détecteurs de métaux polyvalents

Le Bounty Hunter Land Ranger Pro est sans doute le meilleur détecteur polyvalent du marché à l’heure actuelle. Il fait partie de ces détecteurs de dernière génération qui disposent de toute une panoplie de technologie pour mener à bien la détection. Utilisé à bon escient, cet appareil est capable de dénicher toutes sortes de trésors, des plus petits au plus gros. Côté performance, aucun de ses concurrents ne fait mieux et c’est en partie grâce à ses 6 modes de détections. De plus, sa capacité de discrimination s’étale sur 43 segmentations. Tout l’appareil ne pèse que 1 kilo, ce qui fait qu’il peut se transporter partout et pour de longues heures de détection. 

Si vous avez besoin de puissance et de polyvalence, le minelab Go-Find 66 est un choix. Il marche parfaitement sur tout type de terrain, y compris la plage. Ce détecteur de métaux est peu encombrant. Son design compact est une de ses grands avantages, d’autant plus que la longueur de sa canne se règle selon la taille de son utilisateur. Le minelab Go-find 66 peut se connecter via Bluetooth à un smartphone qui devient logiquement une extension le rendant encore plus pratique. L’utilisateur peut en effet contrôler et paramétrer tous les réglages depuis le smartphone. Il sera aussi en mesure d’enregistrer le chemin parcouru. 

En dernier lieu, nous avons le XP ADX 150. Ce modèle est tout aussi intéressant que ces concurrents. Il se démarque par une extrême polyvalence, notamment grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Toutefois, son fabricant a tenu à ce qu’il soit aussi facile à utiliser que possible avec seulement deux boutons de réglage.

Les 3 meilleurs détecteurs de métaux professionnels

Dans la cour des détecteurs de métaux professionnels règne en maître le XP DEUS. Robuste et extrêmement polyvalent, ce détecteur VLF offre des performances uniques. Il fonctionne aussi bien sur le béton qu’à la plage. Sa prise en main est assez facile tout comme son paramétrage. Le fabricant français XP propose plusieurs tailles de disques pour améliorer et adapter l’appareil à tout type de sol. On retrouve dans la boîte du détecteur XP DEUS une télécommande et un casque sans fil pour une meilleure expérience utilisateur.

L’alternative la plus proche du DEUS est le Garrett AT GOLD. Ce modèle possède à peu près les mêmes performances et se montre tout à fait intuitif. Ce modèle propose deux modes de détection : un mode pro et un mode standard. Vous l’aurez compris, son utilisateur n’aura pas grand-chose à paramétrer avant de le voir à l’œuvre. Sa puissance réside dans la mesure d’indice de conductibilité et son indicateur de profondeur précis. Le Garrett AT GOLD peut déterminer la nature d’un objet assez facilement.

Le Garrett AT Pro termine notre classement sur le podium des détecteurs de métaux à usage professionnel. Ce modèle se différentie par son étanchéité. Il est possible de le promener jusqu’à 3 mètres sous l’eau. Il convient donc très bien pour un usage marin et un usage terrestre. Son écran d’excellente facture offre toutes les informations relatives à la détection, notamment la probable nature de la cible. Il est aussi capable d’afficher la mesure de conductivité. Contrairement au Garrett AT Gold, il propose trois modes de recherche. Des programmes préinstallés dans l’appareil qui le rend aussi pratique qu’efficace.

Débuter dans la détection

La détection peut être à la fois un passe-temps et un métier. De plus en plus de français s’initie durant les périodes de vacances pour ensuite poursuivre cette activité en parallèle quand ils le peuvent. Apprendre la détection ne se fait pas en un jour. D’ailleurs, il faut surtout de la pratique et des appareils, notamment un détecteur de métaux.

Avant de débuter dans ce domaine, veillez donc à bien être équipé. Vous n’aurez pas besoin d’un modèle professionnel, il existe de nombreux détecteurs d’entrée de gamme capable de vous fournir les bases et de contenter vos besoins. Les détecteurs de métaux vous serviront à trouver des « cibles » intéressantes. Comprenez par ce terme assez barbare vos trouvailles. Ce peut-être des éperons ou des boutons. Les chanceux pourront même découvrir des pièces de monnaie de collection. 

L’important, c’est de savoir prendre en compte le type de terrain (la plage, les marécages, les prairies, etc.) et de choisir un appareil adapté. Ensuite, le reste s’apprend à la tâche. 

Où utiliser mon détecteur ?

Le choix du terrain où effectuer une détection est très important. Débutant ou professionnel, tous doivent connaître à minimum sa cible et le lieu probable où elle pourrait se trouver. Sachez qu’il existe de nombreux endroits où l’on peut s’adonner pleinement à la détection. Beaucoup de débutants commencent à utiliser leur premier détecteur de métaux sur les plages. C’est un endroit où l’on retrouve beaucoup d’objets métalliques et cela aide à parfaire les connaissances en détection. Il est aussi possible de procéder à de la détection en forêt, aux abords des sentiers, dans les prairies et les champs. Notez cependant que la détection dans sur les terrains privés nécessitent une autorisation de son propriétaire. 

Comment trouver de l’or ?

Un détecteur de métaux sert aussi parfois à trouver de l’or. Pour ce faire, il existe des modèles spécialement dédiés à cet effet. Donc, pour commencer, il vous faudra vous munir d’un détecteur ayant la capacité de discerner l’or. La plupart d’entre eux se classent parmi les détecteurs haut de gamme et à usage professionnel. Leur nom comporte parfois le mot « Gold ».  

Outre le choix du modèle de détecteur, il est aussi important de savoir vers quel type de bobine se tourner. Habituellement, on opte pour une bobine de recherche concentrique quand la détection se fait en profondeur. Tandis qu’une bobine de recherche large se destine à une détection en surface.

N’oubliez pas d’emmener tous les accessoires nécessaires qui vous aideront à trouver de l’or facilement : un meilleur casque, un chiffon de nettoyage, une pelle, un récipient pour entreposer les trouvailles.